Coronavirus - Edito n° 3

Chers tous,


A l’heure où j’écris ces quelques lignes nous sommes à la veille de passer en ce qu’il est convenu d’appeler « déconfinement », comme cela nous a été annoncé il y a un mois.


Je suppose que vous ressentez comme moi cette ambiance générale surfaite de rentrée des classes. Il y a ceux qui ne cachent pas l’impatience de retrouver leurs copains, ceux qui appréhendent ce que vont être « encore » les nouvelles règles et qui crient avant d’avoir mal et ceux qui en fait n’ont cessé de travailler et qui s’apprêtent à sortir de la routine dans laquelle ils s’étaient réfugiés. Tous attendent ce moment avec un doux mélange d’espoir et de crainte, voire de peur.


Il est vrai que les interrogations sont pour le moins légitimes.


  • « est-ce la fin du début ou le début de la fin »…du confinement, comme s’interroge la chanson ? Il est certain qu’en l’absence de remède et de vaccin notre situation n’a pas beaucoup changé par rapport à l’avant confinement. Il est probable que nous ayons à vivre un « confinement saison 2 » pour parler en mode confiné ;

  • peut-on parler de « fin » du confinement quand nombre d’activités restent désespérément fermées et que le droit de se déplacer reste limité ? J’ai à cet égard une pensée particulière pour ceux de nos clients dont la rentrée est différée « sine die »

  • est-ce que le terme de déconfinement n’est pas surfait pour décrire notre situation ?

  • ne devrait pas dire plutôt que le confinement a muté, à l’instar du coronavirus qui nous a précipités dans cette situation ?


En tous cas, ce qui est certain, c’est que le virus est toujours là et, semble-t-il, pour encore très longtemps. Nombre de ces épidémies qui ont frappé l’humanité au cours de l’Histoire ont duré plusieurs années et si je reprends mon exemple de l’école, il est à craindre que nous ayons à redoubler notre classe de Covid 19. Certaines de nos habitudes de confinés risquent de durer et il est probable que nous n’en ayons pas fini avec les visio-conférences.


Il en va de même pour les règles spécifiques que nous avons reçues sous forme de décrets et d’ordonnances et auxquelles il nous faut bien nous adapter.


Le sujet est vaste et instable, en ce sens que des règles spéciales Covid 19 ont déjà changé alors que le flux des nouvelles ordonnances ne s’est pas épuisé. C’est précisément la raison pour laquelle cette Newsletter spéciale COVID 19 n° 3 a été rédigée.


Vous y trouverez donc nos précédents articles actualisés et de nombreux autres sur de nouveaux sujets. Nombre de réponses aux questions qui nous sont le plus souvent posées se trouvent dans ces articles. Je vous laisse découvrir notre sommaire.


Vous pourrez notamment y découvrir les détails de l’épisode dans l’épisode, celui de la guerre des Amazon qui a défrayé la chronique avec la fameuse astreinte à un million d’euros par jour.


Pour notre part, nous sommes restés en contact avec nombre d’entre vous au cours des semaines passées et nous demeurons naturellement à votre disposition.


Bon courage à tous et à très bientôt


Bien à Vous.


Stéphane SELEGNY

Avocat à la Cour


À noter : les informations communiquées seront mises à jour au fil des évolutions légales et réglementaires qui ne manqueront pas d'intervenir dans les prochaines semaines.